Général

Recommandations d'exercices pour l'accouchement

Recommandations d'exercices pour l'accouchement

a) EXERCICES RESPIRATOIRES: Lorsque vous respirez sans effort, c'est-à-dire que vous respirez spontanément, la façon dont l'air entre dans votre corps n'est pas prise en compte. La poitrine et l'abdomen se soulèvent lentement et légèrement. Observez votre façon de respirer en plaçant une main sur votre poitrine et l'autre sur votre ventre. Lequel obtient plus?

Faisons maintenant quelques exercices de respiration thoracique:
Prenez une profonde respiration avant de commencer à faire de l'exercice. Puis gonflez votre poitrine en respirant. Les poumons seront remplis d'air et pousseront le diaphragme vers le bas. Puis souffle lentement ton souffle.

Faisons maintenant un exercice de respiration: Mettez une main sur votre poitrine et une main sur votre ventre et prenez une profonde respiration, mais pendant que vous prenez cette respiration, gonflez votre poitrine sans vous lever. Puis soufflez votre abdomen le plus loin possible. Il est important de séparer ces deux respirations, à savoir la respiration abdominale et thoracique, car il vous sera très utile de contrôler votre respiration thoracique à la naissance.

Examinons certains des exercices de respiration nécessaires à l'accouchement:
Souffle bouché: inspirez profondément et retenez votre souffle à la fin du compte, comptez jusqu'à dix, puis libérez l'air de votre bouche. Cette haleine affligée vous sera utile pendant le travail, surtout lorsque vous poussez votre bébé.
Petit souffle superficiel: Respirez doucement et rapidement, sans faire de bruit. Seule la partie supérieure de la poitrine doit bouger, l'abdomen doit rester presque immobile et cette respiration doit être rythmée. Par conséquent, assurez-vous que le temps de respiration est égal au temps de livraison. Cette respiration peut fonctionner lorsque vous avez de fortes contractions qui permettent au col de se développer pour l'accouchement.
Grande respiration fréquente: Cette fois, le rythme respiratoire devrait s'accélérer, vous devez prendre une respiration complète en quelques secondes. Respirez avec la bouche ouverte, expirez. Cette respiration sera très utile si vous devez vous empêcher de pousser le bébé à la fin de la dilatation cervicale et après la sortie du bébé.

Après avoir appris à maîtriser ces différentes respirations, effectuons une répétition de la naissance.
Dans cette position, familiarisez-vous avec l'exercice suivant:Tout d’abord, retenez votre souffle pour pouvoir pousser facilement le bébé, puis faites les petites respirations superficielles qui empêchent souvent le bébé de pousser davantage.

En pratique, on comprendra que:Retenu sa respiration, toujours respirer, tenir, pousser, pousser, pousser ». Puis tout de suite, "Ne poussez plus, ouvrez la bouche, respirez, donnez, prenez, donnez ...". Il n’est pas facile de passer d’une respiration bouffée à une respiration fréquente. Cependant, en faisant ces exercices de respiration, n'oubliez pas de reprendre votre respiration normale et reposez-vous.

b) EXERCICES DE RELAXATION OU DE RELAXATION:Il n’est pas facile de se relaxer, c’est-à-dire de détendre complètement les nerfs et les muscles. Commencez donc par fermer les portes et les fenêtres de votre pièce afin d’être à l’abri du bruit.Une lumière intense empêche la relaxation, tirez les rideaux. Le but de l’exercice est de détendre tous les muscles de votre corps en même temps, mais vous devez d’abord comprendre la différence entre contraction et relaxation. Pour ce faire, vous déplacerez d'abord l'un des différents muscles de votre corps, puis l'autre. Concentrez-vous sur ce que vous devez faire et faites chaque mouvement lentement. Commencez par la main droite: serrez le poing, maintenez la tension pendant quelques secondes, puis relâchez-le régulièrement. Faites de même avec la main gauche et les bras. Étirez vos orteils, vos chevilles et vos cuisses les unes après les autres. Gardez la contraction quelques secondes à chaque fois jusqu'à ce que vous vous familiarisiez avec la contraction musculaire et la relaxation.

Vous pouvez dédier votre première séance de relaxation à la prise de conscience de ces muscles. Ensuite, lors des dernières séances de relaxation, chaque partie du corps est traitée séparément. Un jour les bras, le lendemain les jambes, le troisième jour, comme le visage. Au début, il sera difficile de desserrer votre visage, car
Il y a près de soixante pour cent de muscle. Essayez d’abord de les serrer tous en même temps: fermez la bouche et les yeux, la mâchoire des muscles, rappelez-vous le front.

Le test suivant indiquera si vous avez réussi à desserrer les bras: desserrez complètement votre bras après le coussin, puis demandez à quelqu'un de le relever. Si cette personne est capable de se soulever sans rencontrer de résistance et que le bras tombe sans vie, vous avez réussi à vous détendre. Essayez maintenant d’obtenir la relaxation de tous les muscles de votre corps en même temps. Respirez profondément trois ou quatre fois. Ensuite, respirez tous vos muscles, ceux de vos bras, de vos jambes, de vos abdominaux, de vos muscles du visage, alors restez trois ou quatre secondes. Détendez-vous ensuite complètement en respirant. Après quelques secondes, vous sentirez que votre corps est complètement desséché et enseveli dans son lit. Peu à peu, une grande faveur vous embrassera et votre souffle sera soigné et calme. Ne vous levez pas après une séance de relaxation, vous pouvez tourner la tête, assoyez-vous d'abord, puis levez-vous lentement.

Il faut quelques jours pour apprendre à se détendre parfaitement. Une relaxation complète ne pouvant être obtenue sans une réelle concentration, ne prenez pas plus de cinq minutes au début. Après un moment, vous n'abandonnerez pas vos séances de relaxation quotidiennes. Surtout si vous êtes un peu nerveux à cause de votre grossesse, vous pouvez vous reposer. Pendant que vous dormez, vos soucis et vos rêves vont provoquer des contractions.Nous vous conseillons de faire ces séances de relaxation le soir, surtout avant de vous coucher pour une nuit confortable. La détente est la meilleure préparation pour dormir. Après les sixième et septième mois, vous pouvez vous sentir mal à l'aise lorsque votre estomac est couché sur le dos. Vous pouvez donc faire votre exercice en étant couché sur votre gauche.